Mis à part la renommée d’avoir produit de fascinants joueurs de football, le Brésil est très riche en termes de cultures et de traditions. Cette diversité est notamment due aux diverses racines de la population locale actuelle. En effet la population brésilienne est le résultat d’un métissage entre différentes nationalités.

Langue, population et religion

Grâce à son passé colonial, le Brésil a hérité d’une culture diverse et variée. Après le fort métissage produit durant la période coloniale et postcoloniale, les Brésiliens continuent encore aujourd’hui à perpétuer et à célébrer plusieurs traditions.

De la population métissée

Les colons portugais sont sans doute ceux qui ont laissé le plus de traces au Brésil. La population a été conçue à partir du mélange interracial entre les colons européens, les anciens esclaves d’Afrique et l’ancienne population amérindienne. Il faut savoir que la majorité de la population brésilienne parle le portugais. Avec les immigrations qui ont suivi et pour des besoins touristiques, d’autres langues européennes telles que l’allemand, l’anglais et l’espagnol se sont répandus dans le pays. Le Brésil possède cependant une langue propre qu’il a héritée de ces ancêtres indiens. Malheureusement au vu du trop grand nombre et de la trop grande diversité de ces langues, aucune n’a été officiellement reconnue par les autorités brésiliennes.

Une domination du catholicisme

Près de 90 % de la population brésilienne est catholique. Les colons ont instauré cette religion et elle s’est ancrée dans la culture brésilienne. Il reste cependant des adeptes des religions animistes sur le territoire. Les anciens esclaves africains et leurs descendances ont perpétué certains rites. En effet, les autorités ne s’opposent pas à certaines pratiques religieuses qui vont à l’encontre des pratiques catholiques. Parmi les plus répandues, il y a le candomblé et l’umbanda qui sont tous deux originaires d’Afrique. La présence de ces religions n’exclut cependant pas l’existence du protestantisme, de la religion musulmane et de certaines sectes Évangéliste et fondamentaliste. Elles sont cependant plus restreintes, d’abord parce qu’elles sont assez récentes et, ensuite, parce que la religion catholique prédomine vraiment au Brésil.

Des fêtes et des traditions culturelles

D’un point de vue artistique, le Brésil est également très riche, qu’il s’agisse de danse, de chant ou de sport. Pour mieux programmer vos passages au Brésil et en savoir davantage sur la culture locale, il est intéressant de connaitre et d’expérimenter les événements les plus marquants au cours de l’année.

Les spécificités artistiques du pays

Du point de vue musical, la culture brésilienne est très diversifiée. On retrouve par exemple, la samba, la bossa-nova, le forro et le frevo parmi les grandes spécialités des Brésiliens. Pour les danses et sports de combat artistiques, les Brésiliens sont les maitres et les créateurs de la capoeira. Plus qu’une simple danse, la capoeira allie sens artistique et procédé d’autodéfense. Un voyage au Brésil ne saurait être complet, si vous ne goutiez pas aux spécialités culinaires du pays. Il s’agit principalement des mets traditionnels comme le churrasco, la feijoada ou le guarana et encore bien d’autres. Pour vos souvenirs, vous serez étonné de retrouver une multitude d’objets spécifiques au Brésil. Il en existe de toutes sortes, allant des hamacs aux habits tressés jusqu’au bijou de fabrication locale.

Les événements à ne pas manquer

Mis à part les fêtes religieuses catholiques et la fête nationale du 7 septembre, le Carnaval de Rio fait partie des événements les plus attendus au Brésil. Cette fête costumée en chanson et avec des défilés en char se passe tous les 21 avril.